L'épidémie de toxoplasmose résulte-t-elle d'un trafic de Physarum polycephalum ?

Le Courrier de Timburbrou, le 12 mars 2020.

La police d’Uqbar est parvenue à casser le chiffrement de certains messages échangés entre les élèves victimes de l’épidémie. Il semblerait que les élèves se soient transmis des souches de Physarum polycephalum. L’hypothèse sur laquelle travaillent actuellement les policiers est que ces souches étaient porteuses du parasite et que c’est par ce biais que des élèves de quatre lycées séparés par des milliers de kilomètres ont pu être contaminés. L’hypothèse convient aux policiers, mais laisse sceptiques les scientifiques.
Mais qu’est-ce que ce Physarum polycephalum ? Comme nos lecteurs, comme la plupart de nos lecteurs sans doute, nous ignorions tout de cet être unicellulaire que les élèves se sont échangé. Nous avons donc interrogé un spécialiste, le professeur Bklauterio, intarissable sur la question, mais dont nous résumons ici le propos. Physarum polycephalum est un être unicellulaire dont la taille atteint régulièrement celle de la main d’un homme. Il est doué de capacités cognitives exceptionnelles. Il s’oriente sans difficulté dans un labyrinthe, peut communiquer des informations à un congénère, dispose de la capacité d’essayer des « hypothèses » différentes pour contourner un obstacle, etc, etc… Seulement voilà: on n’a jamais vu de Toxoplasma gonii contaminer un blob, tranche, catégorique, le professeur Bklauterio.

Laisser un commentaire