L'épreuve écrite du baccalauréat, par Esteban Nierenstein.

On peut consulter aussi Lugares y formas del poder, Espacios e intercambios, La idea de progreso et Mitos y héroes.
L’épreuve se compose de deux parties : compréhension écrite (CE) et expression écrite (EE). Aujourd’hui, nous parlerons uniquement de la première.

Dans la CE, vous devez trouver dans les documents proposés des éléments qui vous permettront de justifier vos réponses. On n’attend pas de vous que vous rédigiez, contentez-vous de citer.
La demande de citer un élément du texte peut être formulée à l’aide de verbes différents, qu’il faut connaître : citar, apuntar, elegir, anotar… : lisez autant de sujets que possible afin de vous familiariser avec la façon dont les questions sont posées.
On vous demande, en général, de citer de frases ou des elementos. Si l’on vous demande une phrase, vous devez donner la totalité des mots compris entre deux points : cela commence par une majuscule et se termine donc par un point. Le mot élément est moins précis et il peut y avoir, dans une phrase, plusieurs éléments. On va voir cela avec le sujet sur lequel vous avez commencé à travailler.
La difficulté que vous rencontrerez réside dans le fait que le texte est inconnu et que, selon toute vraisemblance, il contiendra nombre de mots que vous ne connaissez pas. Il ne faut surtout pas paniquer : il arrive qu’on puisse répondre de correctement aux questions alors même qu’on a mal compris le texte. Le tout, c’est que vous trouviez dans ce texte que, peut-être, comprenez-vous mal, les informations qui vous sont demandées. Parfois, vous trouverez la bonne réponse par élimination : on vous propose trois réponses possibles et vous êtes certains de devoir en écarter deux…
Je vous invite, dans un premier temps, à lire attentivement le texte avant de prendre connaissance des questions. Partez ensuite des questions et allez chercher les informations.
Prenons l’exemple du sujet sur lequel nous travaillons.
La première question est

Cita dos elementos que revelan el poder de Antonio en la agencia.

L’un de vous m’a demandé ce que c’était que el poder. Je crois qu’il est très difficile de répondre à la question du sujet si l’on ne sait pas ce que c’est que el poder. Tout simplement, parce que le mot n’apparaît pas dans le texte. Pourtant, le mot poder, vous devriez le connaître. Vous le trouvez dans l’une des notions que vous avez au programme : Lugares y formas del poder.
Comment cela se fait-il que ce mot, que votre camarade n’a pas pu ne pas voir au cours de sa scolarité (pensez, simplement, au verbe pouvoir: en espagnol, comme en français le poder renvoie à la fois au verbe et au nom) ait paru obscur à ce dernier ?
Je ne sais pas. Je n’ai pas de réponse à vous donner. Mais un conseil : détendez-vous face au sujet et aux questions. Et un deuxième conseil : lisez, autant que possible, en espagnol. Il y a une partie considérable des compétences qu’on vous demande qui s’acquiert non à l’arrache, mais en lisant, de façon détendue, et en laissant son cerveau établir des connexions neuronales un peu librement. Je parie que si votre camarade avait eu l’habitude de lire ne serait-ce qu’un petit peu en espagnol, eh bien, son cerveau n’aurait pas eu de mal à aller chercher ce mot qui, forcément, est quelque part dans son esprit, mais qu’il n’a pas su retrouver.
Revenons à la question et essayons d’y répondre en partant du principe que vous connaissez le sens du mot poder.
Il n’est pas déraisonnable de chercher, d’abord, dans le début du texte, mon expérience m’indique que les questions sont posées plutôt dans l’ordre, même si rien ne garantit que ce soit toujours le cas.
Je vous propose les éléments suivants :

  • mostrarse en público a su lado era como estar a la diestra del padre

  • todo el mundo me respetaba inmediatamente de una manera exagerada

Pour la question suivante :

La narradora se sentîa en seguridad gracias a Antonio. Cita la frase que lo evidencia.

Il me semble que les verbes, assez transparents, proteger, defender ou atacar peuvent vous aider à identifier la bonne réponse, tout en gardant à l’esprit qu’il faut une phrase, donc tout ce qui est compris entre deux points, comme on vient de le dire.

  • Me sonreía de una manera que pensaba que era solo para mí; parecía que me protegería ante la adversidad, que me defendería ante cualquiera que quisiera atacar mi trabajo.

Pour la question suivante (4) :

Irina es

a) una modelo de la agencia

b) la esposa de Karim

c) la ayudante de Antonio

Elige la respuesta correcta y justifica con un elemento del texto.

je crois que vous pouvez procéder par élimination : rien ne dit qu’Irina soit mannequin ou qu’elle soit l’épouse de Karim… Par contre, on la voit s’occuper de détails pratiques, ce qui nous incite à penser que sa fonction n’est pas de défiler.
Je vous propose donc de choisir la phrase :

  • Irina os acompañará a Manuela y a ti y os dará todos los detalles.

Ensuite, question 5, on vous demande de dire si des affirmations sont vraies ou fausses.

a) Ahora, ser modelo es más fácil que antes.

b) Una modelo tiene que viajar mucho

c) Manuela se ha convertido en la rival de la narradora.

Pour a), la bonne réponse est “falso” : il fallait pour le savoir combiner le mot ahora et pelearlo todo con uñas y dientes, expression dont on vous donnait le sens. Donc la citation correcte est : ahora hay que pelearlo todo con uñas y dientes.

Pour b), la bonne réponse es “verdadero”. Je crois que même si vous en compreniez pas la phrase, les lieux Nueva York et Berlín devaient vous inciter à choisir le passage qui les contient : Tienes un nuevo desfile en Berlín, un pase privado muy importante. Si les gustas, te llevarán a Nueva York.

Pour c), la réponse correcte est “verdadero” : pero ahora todo el mundo quería a Manuela. Peut-être qu’ici, la principale difficulté résidait dans le verbe se ha convertido, dont le sens devenir pouvait ne pas être immédiatement perceptible… Mais, si c’était le cas, vous pouviez mettre ce verbe entre parenthèses et le remplacer, disons, par être. Vous pouvez faire cela, quand vous ne comprenez pas : « éteindre », pour ainsi dire le mot qui vous dérange et voir si vous comprenez la phrase. Ou, également, remplacer le mot (le verbe, ici) par un équivalent au sens moins précis, plus général.

Pour la question 6, je crois qu’il fallait travailler à partir du mot sufrimiento, souffrance, donc. Si vous faites attention, vous observez que vous avez quatre phrases qui commencent par Una modelo et qui illustrent les difficultés du métier. Il me semble que si vous remarquiez cette récurrence de la structure et le mot sufrimiento, vous aviez de quoi identifier quatre éléments qui mettent en évidence (ne pas oublier le verbe evidenciar, que les concepteurs de sujets aiment bien) les difficultés du métier.

Pour la question 7, vous pouvez, il me semble, vous accrocher au mot reales et à l’âge du mannequin du document graphique : ochenta años. Il fallait donc en quelques lignes opposer les mannequins réels à ceux qui sont comme des fleurs qui ne durent qu’un temps et qui se fanent du premier texte.

Quelques considérations grammaticales.

L’une des difficultés de ce texte réside dans le fait qu’il est parfois peu aisé d’identifier le sujet des verbes. Souvent, comme vous le savez, en espagnol, le sujet n’apparaît pas dans la phrase et, pour l’identifier, il faut se référer soit au contexte, soit à la terminaison du verbe.

Rappelons ici la conjugaison des verbes réguliers au passé simple, à l’imparfait, au passé composé et au plus-que-parfait.

CANTAR,

passé simple

imparfait

Passé composé

Plus-que-parfait

Canté

Cantaba

He cantado

Había cantado

Cantaste

Cantabas

Has cantado

Habías cantado

Cantó

Cantaba

Ha cantado

Había cantado

Cantamos

Cantábamos

Hemos cantado

Habíamos cantado

Cantasteis

Cantabais

Habéis cantado

Habíais cantado

Cantaron

Cantaban

Han cantado

Habían cantado

BEBER

passé simple

imparfait

Passé composé

Plus-que-parfait

Bebí

Bebía

He bebido

Había bebido

Bebiste

Bebías

Has bebido

Habías bebido

Bebió

Bebía

Ha bebido

Había bebido

Bebimos

Bebíamos

Hemos bebido

Habíamos bebido

Bebisteis

Bebíais

Habéis bebido

Habíais bebido

Bebieron

Bebían

Han bebido

Habían bebido

VIVIR

passé simple

imparfait

Passé composé

Plus-que-parfait

Viví

Vivía

He vivido

Había vivido

Viviste

Vivías

Has vivido

Habías vivido

Vivió

Vivía

Ha vivido

Había vivido

Vivimos

Vivíamos

Hemos vivido

Habíamos vivido

Vivisteis

Vivíais

Habéis vivido

Habíais vivido

Vivieron

Vivían

Han vivido

Habían vivido

Il y a, bien entendu, d’autres points grammaticaux qu’on peut remarquer. A toi d’identifier ceux qui méritent ta réflexion : les points donc qui ont pu bloquer ou rendre difficile ta compréhension.

Vocabulaire.

Prépare une liste de 30 mots présents dans les documents étudiés jusqu’à maintenant qu’il te faut retenir. Je te conseille de porter une attention particulière aux questions du sujet de bac.

Laisser un commentaire