La double discrimination des élèves de Seine-Saint-Denis

À Lille, le 23 octobre 2018.

Chers collègues,
Les élèves de Seine-Saint-Denis, déjà discriminés par la situation que vous décrivez dans votre courrier, le sont doublement : la maison d’éducation de la Légion d’honneur de votre Région leur est interdite par un privilège du sang d’un autre âge. Que seules les filles, petites-filles et arrière-petites-filles de légionnaires puissent accéder à cet établissement prestigieux porte atteinte aux valeurs les plus fondamentales de la République.
Je vous prie de trouver ci-après le courrier que j’ai transmis par la voie hiérarchique au Président de la République pour l’aviser de cette situation. Je n’ai pas eu de réponse à ce jour.
https://blogs.mediapart.fr/sebastiannowenstein/blog/100618/ecole-legion-dhonneur-droit-du-sang-et-discriminations
 
Bien à vous,
 
(…)

2 réponses sur “La double discrimination des élèves de Seine-Saint-Denis”

  1. Que la France veuille aider, à travers leur famille, ceux et celles qui lui ont rendu un service éminent n’a rien de discriminatoire. Pas plus que de décider que certains sont éligibles à la Légion d’Honneur et pas d’autres. Ce qui est véritablement d’un autre âge c’est ce qu’est devenue la Seine-Saint-Denis en 40 ans : un mélange de 7ème siècle des plus sombres et de sectarisme/sexisme importé totalement médiéval. Le vrai problème est là.

    1. Merci pour votre commentaire.
      Le problème, c’est que récompenser les mérites en les enfants de ceux qui se les sont acquis porte atteinte aux valeurs fondamentales de la République.
      Pardonnez-moi de citer ce que j’écrivais au président :
      1. Les normes juridiques suivantes font partie du bloc de constitutionnalité :
      1.1. Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits1.
      1.2. Les citoyens sont égaux devant la loi2.
      1.3. La Nation garantit l’égal accès de tous au service public d’éducation3.
      2. La Convention européenne des Droits de l’Homme, interdit les discriminations liées à la naissance4.
      3. La loi dispose que le service public d’éducation contribue à l’égalité des chances et à lutter contre les inégalités sociales et territoriales en matière de réussite scolaire et éducative5.
      Le reste de l’article est ici : http://sebastiannowenstein.blog.lemonde.fr/2018/06/09/reserver-lacces-a-un-etablissement-scolaire-aux-descendantes-des-legionnaires-est-contraire-aux-valeurs-de-la-republique-jen-avise-le-president/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *