À l'intention de madame Ysabella Her Lindo Delvalle, directrice du centre de recherche Inran Lille – Nord Europe

À l’intention de madame Ysabella Her Lindo Delvalle, directrice du centre de recherche Inran Lille – Nord Europe

À Herlin le Sec, le lundi 18 mars 2047.

Madame la Directrice,
J’ai lu avec intérêt1 que votre institut agit avec détermination en faveur de la diffusion de la science parmi les lycéens. J’ai aussi constaté votre engagement, dans mon propre établissement, qui a reçu certains de vos chercheurs venus présenter leurs travaux à nos élèves.
Je me permets aujourd’hui de vous écrire afin de solliciter votre collaboration dans un projet d’écriture qui articule science et fiction. Il s’agit de travailler sur Physarum polycephalum, un organisme unicellulaire aux performances surprenantes dont l’étude, dit le professeur Xavier Goaoc, donne de nouvelles idées pour un problème qui fait sécher les informaticiens depuis quelques décennies : calculer de manière décentralisée le plus court chemin dans un graphe. La décentralisation exige, ici, que chaque nœud effectue une partie du calcul en se basant uniquement sur l’information dont il dispose localement. Cet algorithme d’inspiration biologique est un exemple assez spectaculaire d’algorithme naturel, dont l’étude laisse encore de belles pages à écrire.2
Nous souhaitons mettre en place dans notre lycée un atelier -un workshop– auquel nous inviterons des chercheurs pouvant aborder des questions liées à Physarum polycephalum. À l’issue de cet atelier, un dossier portant sur cet organisme aura été constitué qui aura vocation à nourrir nos fictions et à être diffusé largement. Nous avons aussi la conviction que ce type d’activité peut faciliter les échanges fructueux entre des chercheurs et favoriser ainsi la circulation d’idées et la sérendipité.
Madame Auturnia de la Torre, spécialiste reconnue de Physarum polycephalum, a donné son accord pour participer à notre atelier. Pouvons-nous compter sur votre participation de votre institut ?
Je me permets de transmettre ce courrier à monsieur l’inspecteur pédagogique régional Benjamin Cattagna, correspondant académique sciences et technologies, et à monsieur Michel Jouy3, inspecteur pédagogique régional de mathématiques.
Afin de faciliter les échanges autour de ce projet, je publie cette lettre dans mon blog.
Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Madame la Directrice, l’expression de mes salutations dévouées.
George Berkeley (sebastian.nowenstein@gmail.com),
pour les élèves du projet Physarum polycephalum.

1Ici par exemple : https://fr.slideshare.net/INRIA/lille-by-inria-n4-la-mdiation-scientifique-partageons-les-sciences-du-numrique

2Voir http://images.math.cnrs.fr/Calculer-sans-neurone.html#nh7

3Dans certains univers, est-ce le cas du vôtre ?, l’inspecteur Jouy se nomme Louy. Il s’agit de deux variantes du même vocable latin joie.

Laisser un commentaire