A Lille, le vendredi 30 novembre 2021

Monsieur le Ministre,

s/c du chef d’établissement

  1. Le dimanche 29 août 2021, vous avez déclaré sur France 3 :

«on sait bien, si l’on regarde les choses en face, qu’il y a parfois des achats d’écrans plats plus importants au mois de septembre qu’à d’autres moments».

  1. Cette affirmation est fausse, ainsi que l’a démontré la presse[i], puisque les ventes d’écrans plats aux mois d’août et septembre sont les plus faibles de l’année[ii]
  2. Je note, au surplus, que, dans vos interventions ultérieures, vous n’avez pas été en mesure de fournir quelque source que ce soit susceptible de démontrer l’exactitude de ce que vous avez affirmé.
  3. C’est en réponse à une question sur l’ampleur de la fraude qui consisterait à utiliser l’allocation de rentrée scolaire à d’autres fins que l’achat de fournitures scolaires que vous avez proféré votre affirmation.
  4. En 2018, la ministre Buzyn déclarait au Sénat qu’aucune étude sérieuse ne prouvait que l’ARS était effectivement utilisée par les familles à d’autres fins que les dépenses de rentrée scolaire[iii].
  5. Ce n’est pas la première fois que vous divulguez des fausses nouvelles ou fake news.
  6. Je me souviens, par exemple, du prétendu déficit d’inscriptions petites filles dans les écoles maternelles dû aux pressions des islamistes : vous avez diffusé cette fausse nouvelle dans les médias avec quelque succès. A l’époque, je vous avais interrogé sur cette question[iv], mais ma lettre, comme d’autres que j’ai eu l’occasion de vous adresser par la voie hiérarchique, est restée sans réponse.
  7. Je me souviens aussi des chiffres notoirement sous-évalués que vous avez donnés sur le nombre de cas de COVID à l’école[v].
  8. J’estime que, par ce genre de déclarations, vous compliquez notre travail, dont l’une des tâches consiste à lutter contre la diffusion de fausses nouvelles.
  9. Nous devons aussi développer chez nos élèves le goût de la délibération loyale et argumentée, laquelle requiert l’adoption préalable d’une éthique de la vérité. Prôner une telle éthique alors que le ministre de l’Éducation Nationale s’en affranchit dans sa parole publique est ardu.
  10. En conséquence de quoi, monsieur le ministre, je vous engage respectueusement à rétablir la vérité sur les ventes d’écrans plats (subsidiairement aussi sur les petites filles fantômes ou sur les chiffres du COVID) et à cesser de méconnaître la vérité ou la réalité dans vos propos publics.

Je vous prie de recevoir, monsieur le ministre, l’expression de mes salutations respectueuses.

PS : Je publie cette lettre à l’adresse https://sebastiannowenstein.org/2021/09/05/lettre-au-ministre-blanquer-par-la-voie-hierarchique-au-sujet-des-ventes-decrans-plats/

Sebastian Nowenstein,

professeur agrégé.


[i] Voir, par exemple, Libération et Le Monde.

[ii] Selon GfK Market Intelligence, citée par Libération.

[iii] Voir  Réponse du Ministère des solidarités et de la santé publiée dans le JO Sénat du 12/07/2018 – page 3487

[iv] Voir Moins de filles que de garçons à l’école ? Demande de transmission de documents.

[v] Voir Un chiffre de contaminations au Covid-19 « maîtrisé » à l’école : Jean-Michel Blanquer, encore loin du compte.