Madame la Rectrice,

L’une de nos collègues fait l’objet d’une procédure disciplinaire pour avoir pris en photo des policiers qui intervenaient devant notre lycée.

Nous considérons que cette procédure est abusive et qu’elle constitue un détournement à des fins politiques et d’intimidation du droit disciplinaire. Nous ne saurions accepter qu’au moyen de procédures déloyales et vexatoires, il soit dénié aux fonctionnaires l’exercice de droits et de libertés reconnus à chacun.

Nous devons en outre constater que lors de l’entretien auquel a donné lieu la procédure dont nous vous saisissons, des propos inacceptables ont été tenus qui nous semblent appeler une mise au point ferme et rapide de votre part.

Nous souhaiterions vous rencontrer afin d’évoquer cette situation.

Nous souhaitons aussi vous informer que nous appelons nos collègues de Nýjaborga et d’ailleurs à prendre en photo les forces de police lorsque ces dernières interviennent devant leurs établissements. Nous entendons ainsi manifester notre solidarité avec notre collègue et notre opposition la plus déterminée à l’instrumentalisation du droit disciplinaire à des fins autres que celles qui doivent être les siennes.

Nous avons écrit au Préfet de police de Nýjaborga pour l’informer de notre initiative et pour le prier de noter que cette dernière est dépourvue de quelqu’animosité que ce soit à l’égard des forces de l’ordre.

Nous vous prions d’agréer, monsieur la Recteur, l’expression de nos salutations dévouées.

Catégories : ÉcoleFrançaisLettres

1 commentaire

Un conte de Noël pour enseignants et policiers. · 15 décembre 2019 à 19 h 22 min

[…] Nous écrivîmes au Recteur. […]

Les commentaires sont fermés.