Lettre de Nierenstein à l'Express destinée à vérifier l'exactitude des propos prêtés à madame Ndiaye.

À Lille, le 10 septembre 2018.

Madame,
Professeur agrégé dans le secondaire, je viens d’interroger madame Sibeth Ndiaye au sujet des propos que vous lui attribuez selon lesquels elle assume de mentir pour protéger le chef de l’État12.
Comme vous pourrez le constater, cette interrogation s’inscrit dans l’étude du texte de Borges Tema del traidor y del héroe et vise à montrer qu’un texte de fiction écrit en 1944 nous permet d’interroger utilement notre présent.
Pourriez-vous me confirmer l’authenticité des propos que vous attribuez à madame la chargée de mission ? Pourriez-vous m’indiquer dans quelles circonstances ils ont été tenus ?
Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, madame Lez-Defaut, l’expression de mes salutations distinguées.
Esteban Nierenstein,
professeur agrégé.
(Je poursuis la publication des écrits d’Esteban Nierenstein, professeur agrégé dans un autre univers et qui a choisi de publier chez nous pour éviter les sanctions dont on le menace dans son monde à lui. Je dois dire que j’ai du mal à comprendre la vindicte dont on poursuit mon collègue ; il ne dit rien de mal. SN)

Laisser un commentaire