Cher H,
Je t’avais promis de t’envoyer les échanges avec les lecteurs du Monde dont nous nous avons parlé. Je choisis de les publier dans mon blog, au cas où d’autres que toi pourraient trouver quelque intérêt à les lire.
Sur ce genre de questions -migrants, laïcité…-, les échanges que j’ai empruntent de façon récurrente les mêmes voies.
Je rappelle le cadre légal, mes contradicteurs moquent ma naïveté et mon juridisme et se réfèrent à la Nation, à l’histoire ou à la civilisation françaises. Je veux bien, leur dis-je en somme, mais reconnaissez alors que vous êtes des ennemis de cette République dont vous bafouez le droit. Ils veulent le beurre et l’argent du beurre, mes contradicteurs. Ils veulent éprouver la sensation plaisante d’être des républicains sincères tout en écartant les lois, principes et valeurs de la République quand cela les arrange.
Voilà, H, bon courage. Continuons, tant que nous sommes là, dans notre lycée de banlieue à faire ce que nous pouvons pour préserver un peu de fraternité.

 

ERNEST E. il y a 4 semaines

Il faut comparer ce qui est comparable La France depuis 1962 accueillent de manière constante des immigrés en masse et en lien avec les décolonisations. Nous sommes pour certains à la 3ème génération. Leur démographie est galopante.Certains territoires sont considérés comme perdus pour la République d’autres sont appelés “populaires “pour signifier la présence en nombre de populations venue d’ailleurs.Un ministre de l’intérieur a bien qualifié la situation sécuritaire qui pourrait en résulter.
répondre

 

SEBASTIÁN NOWENSTEIN il y a 4 semaines

Ce sont des Français. Le fait que la France discrimine une part importante de sa population et surtout de sa jeunesse ne la dispense pas de respecter ses obligations internationales et de se conformer aux valeurs républicaines qu’elle n’a de cesse de proclamer.

 

CLAUDE PELLETIER il y a 4 semaines

Même en considérant cette particularité française d’avoir eu un Empire colonial 10 fois plus grand que l’Hexagone et d’en avoir bien profité, la France se montre assez ingrate avec la population de ces pays qu’elle dominait. L’Afrique, continent du futur, est aussi le futur du développement des pays européens. (Bien) accueillir des AfricainS ce serait respecter nos valeurs mais soigner nos intérêts économiques et politiques. Il est question d’avenir. De l’avenir conjoint Afrique-Europe.

 

Ruineuses colonies il y a 4 semaines

@Claude Pelletier: la France n’a pas profité des colonies, des études historiques montrent qu’elle s’est ruinée avec elles (sauf l’Indochine), même si quelques individus y ont fait fortune.

 

Fact checking il y a 4 semaines

@Claude Pelletier : L’Afrique, continent du futur (et qui continuera d’avoir l’avenir devant soi encore très très longtemps), est surtout le futur du développement de … la Chine, pas de l’Europe. L’Afrique a simplement changé de suzerain.

 

Laurelle il y a 4 semaines

@Sebastiàn Nowenstein : La nationalité ne signifie absolument plus rien aujourd’hui, il serait grand temps de s’en rendre compte. J’ai des collègues japonais, chinois et vénézuéliens qui sont infiniment plus français que nombre de “ressortissants français” dont les références sont restées totalement étrangères. La nationalité c’est se reconnaître dans la Nation (Oh ! Le gros mot !), pas se maintenir dans ses allégeances étrangères d’origine, génération après génération.

 

SEBASTIÁN NOWENSTEIN il y a 4 semaines

Laurelle, ma collègue Louna n’est pas moins Française que tant de commentateurs qui, ici, méconnaissent les valeurs de la République et en appellent à une Nation fantasmée. Louna mange du couscous, fait son boulot et paye ses impôts. Le pacte républicain n’exige qu’une chose du citoyen : le respect de la loi. Pour le reste, le citoyen fait comme il veut, car la République garantit la liberté de conscience. Rappel des principes républicains offert gracieusement par un Hispano-argentin.

 

Laurelle il y a 4 semaines

@Sebastiàn : «Le pacte républicain n’exige qu’une chose du citoyen : le respect de la loi» : LOL ! Ça, c’est ce que l’on doit exiger d’un étranger (a minima). Mais pour un Français, c’est très très insuffisant. Je ne doute pas que les frères Poischiches payaient aussi leurs impôts, et ils ont pleinement fait usage de leur “liberté de conscience”, avec le succès que l’on sait. C’est votre conception de la République qui est fantasmée, selon vos biais idéologiques. La Nation n’est pas un commerce.

 

Ah bon? il y a 4 semaines

@sebastian Certes, mais lorsque l’on refuse totalement les lois, coutumes et moeurs du pays, il ne faut pas s’étonner. Je vous renvoie à la lecture edifiante du récent article sur le “loup solitaire ” chekatt et le comportement de sa famille. Les français ont supporté et n’en veulent plus.

 

SEBASTIÁN NOWENSTEIN il y a 4 semaines

Laurelle, la liberté de conscience vous permet de changer de sexe, d’aimer la merguez, d’être athée, catholique ou musulman, de laisser pousser ou non la barbe sans que votre appartenance à la Nation en soit diminuée. Sur la question, vous pouvez lire le Manuel de droit constitutionnel des professeurs Tropper et Hamon ou, plus modestement, la note que j’ai transmise par la voie hiérarchique sur la question du voile : https://urlz.fr/8FCO

 

SEBASTIÁN NOWENSTEIN il y a 4 semaines

@ah bon ? Les délinquants doivent être condamnés. Et après ? Suggérez-vous de stigmatiser toute une frange de la population ? Cahuzac, médecin et ministre fraudait scandaleusement. Qu’en concluez-vous ? Puis-je vous proposer de lire le courrier envoyé par la voie hiérarchique après les déclarations de Valls, alors ministre de l’intérieur, sur les Roms ? C’est ici : http://sebastiannowenstein.blog.lemonde.fr/2018/10/03/valls-et-les-roms-demandes-dinstructions-au-ministre-peillon/

 

Laurelle il y a 4 semaines

Sebastiàn, vous avez des loisirs studieux, c’est bien. Vous auriez fait merveille lors de la chute de Constantinople, fin mai 1453, quant à l’épineuse – et essentielle – question du sexe des anges. Toutefois, il n’est pas certain que Troper et Hamon aient pu survivre bien longtemps face à une telle mutation (aimable litote) et ses conséquences.

 

SEBASTIÁN NOWENSTEIN il y a 4 semaines

Ainsi donc, dame Laurelle, c’est à vous et aux vôtres que je dois de pouvoir m’adonner en toute quiétude aux subtilités du droit et à mes chères études dans mon lycée de banlieue ? Et dans le tumulte de la bataille, entre deux horions, vous trouvez encore le temps de m’éclairer ? Mes hommages, haute dame, mes hommages. Souffrirez-vous que je vous complimente encore? Votre français est d’une surprenante modernité pour une dame du XVème siècle.

vlfr il y a 4 semaines

encore un article qui, à l’aide d’un “chercheur” qui sait déjà tout, milite pour la disparition du peuple français. Les journalistes s’étonnent ensuite d’être détestés.

 

SEBASTIÁN NOWENSTEIN il y a 4 semaines

En somme, vous détestez l’intelligence, le travail rigoureux et les journalistes. Heureusement que le peuple français ne se résume pas à l’addition de vos haines. Heureusement qu’il ne se reconnaît pas dans le porte-parole auto-désigné des ses aspirations que vous voulez être ici.

JMD il y a 4 semaines

Dire que l’immigration de travail a été stoppée en 1974 est une fable inventée face au chômage croissant, elle a simplement été masquée dans les statistiques manipulées (pas de recensement ethnique) de notre pays crypto-soviétique. Plutôt que d’ergoter sur les chiffres annuels, il faut prendre en compte l’immigration globale depuis 60 ans.
répondre Signaler ce contenu comme inapproprié

 

Fact checking il y a 4 semaines

+10. Et là, on constate que la France est allé très très au-delà de ses obligations, jusqu’à se mettre en vrai danger. Elle a déjà perdu nombre de ses territoires, et une part grandissante de la population “française” sur le papier ne se reconnait absolument pas comme telle. Si le flux diminue à la marge, le stock, lui, est considérable.

 

SEBASTIÁN NOWENSTEIN il y a 4 semaines

Je n’ai pas l’impression que la banlieue où j’enseigne soit un territoire perdu de la République. Par contre, dans le territoire virtuel de chaque article du Monde portant de près ou de loin sur l’immigration, le lecteur modéré et respectueux des institutions et des valeurs républicaines a été chassé par une foule de gens qui reprennent à leur compte les thèses du Grand Remplacement qu’il n’y a guère étaient confinées à l’extrême droite. Ces ennemis farouches de la République sont-ils dangereux?

Cogito il y a 4 semaines

Quand on compte, quand on pèse on utilise des références communes : le service des poids et mesures a ainsi défini ce que vaut 1 mètre, 1 kilo, 1 heure, etc…. Il en est de même en matière de populations, on parle en fonction de normes internationales. Ne pas connaître ces références, ne pas relativiser les données et ne parler qu’en brut par exemple, n’éclaire en rien, crée de la confusion souvent volontaire, trop souvent idéologique. Voilà pourquoi Macron a mis l’immigration dans le débat…

 

CogitoLogico il y a 4 semaines

Eh non Cogito, il n’en est pas DU TOUT de même en matière de populations : l’Homme Universel n’existe que dans la tête des idéologues. Les hommes ne sont pas des pions interchangeables (au service du Medef ?), et les peuples encore moins. Et l’on ne transborde pas, comme ça, des peuples entiers chez d’autres peuples. Il faut être statisticien et ne rien savoir des territoires perdus de la République pour faire preuve d’un pareil aveuglement.

 

Alain Sudemont-Plingret il y a 4 semaines

Macron a mis l’immigration dans le débat parce que les citoyens exigent de décider de ce que sera la sociologie de leur pays demain, ne serait-ce que pour leurs enfants. Et le modèle de l’Afrique ou du Machrek – pour y goûter presque partout au quotidien – n’intéresse personne.

 

SEBASTIÁN NOWENSTEIN il y a 4 semaines

Je crois que Macron a mis l’immigration dans le débat pour mieux diluer son refus de remettre en cause l’ISF. Il fallait qu’on puisse parler de quelque chose, puisqu’on n’allait pas parler de l’une des principales revendications des GJ qui exprime et symbolise celle, plus générale, de l’équité. En outre, cette manœuvre lui permet de retrouver le schéma de la présidentielle, en ramenant un mouvement qui pose la question sociale à un mouvement identitaire.

SEBASTIÁN NOWENSTEIN il y a 4 semaines

Et la question que vous voulez poser dans ce référendum, c’est laquelle ? Ne faudrait-il pas d’abord réformer la Constitution et quitter le cadre républicain que le peuple français souverain s’est donné pour que vous vous sentiez plus libre dans sa formulation ? Il y a, à l’évidence, parmi les commentateurs des articles du Monde, beaucoup d’ennemis de la République et de ses valeurs. En êtes-vous un ?

 

Gepetto il y a 3 semaines

@Sebastiàn Nowenstein : Le “cadre républicain” que vous tartinez à chaque commentaire n’a jamais consisté à permettre d’organiser le transfert de l’Afrique et du Moyen-Orient vers la France ou l’Europe. Pas davantage que le mouvement inverse. Cet amalgame permanent que vous entretenez est effarant d’aveuglement. Voulez-vous vraiment voir l’extrême-droite au pouvoir ?

 

L.Leuwen il y a 4 semaines

Alors que 25% de la population du pays est constituée d’immigrés ou d’enfants de la 1ere génération, on ne comprend pas ce que signifie « prendre sa part » pour M. Héran. Peut-être, cet éminent immigrationniste estime-t-il que 260 000 immigrés entrés légalement chaque année et peut-être autant de clandestins ne suffisent pas à « prendre sa part ». Quant à se préoccuper de la suite, l’intégration de ces gens, en faire des Français, apparemment, ce n’est pas son problème.

 

SEBASTIÁN NOWENSTEIN il y a 4 semaines

Je crois que l’idée de prendre sa part, peut être ramenée, d’un côté, aux engagements internationaux de la France et, de l’autre, aux engagements que la France a pris avec elle-même en se donnant la Constitution et les valeurs républicaines qui sont les siennes. On peut aussi ajouter que l’idée que discriminer massivement certaines populations (voir les différents rapports du Défenseur des droits) n’exonère pas la France de ses obligations. Cette réponse vous aide-t-elle, Leuwen ?

 

 

lecteur assidu il y a 4 semaines

Que de bêtises écrites dans un si cours papier… consternant.

 

PIERRE -MARIE MURAZ il y a 4 semaines

Cela fait longtemps que la France a pris sa part … IL est des questions dérangeantes et les beaux esprits redoutent les réponses … ignorons ce que pense le peuple ! à force de lui répéter, l’Islam c’est beau, l’immigration tout azimut et sans contrôle c’est top, vive le multiculturalisme et le communautarisme exogène, eh bien les gens comprennent tout de travers et nul ne devrait être surpris des résultats électoraux .

 

SEBASTIÁN NOWENSTEIN il y a 4 semaines

Le peuple..? De sa pensée, vous prétendez-vous l’exégète, PMM ? Ce que je vois, pour le moment, c’est que ce sont surtout les questions sociales qui sont mises en avant par le “peuple” et que le président essaye d’injecter les sempiternelles questions de la laïcité et l’immigration, comme s’il voulait que le “peuple” pense à autre chose qu’à l’ISF, à l’équité fiscale et à l’exigence minimale de dignité qu’il met en avant. Les adversaires de la République tels que vous l’emporteront-ils ?

 

SEBASTIÁN NOWENSTEIN il y a 4 semaines

Le peuple..? De sa pensée, vous prétendez-vous l’exégète, PMM ? Ce que je vois, pour le moment, c’est que ce sont surtout les questions sociales qui sont mises en avant par le “peuple” et que le président essaye d’injecter les sempiternelles questions de la laïcité et l’immigration, comme s’il voulait que le “peuple” pense à autre chose qu’à l’ISF, à l’équité fiscale et à l’exigence minimale de dignité qu’il met en avant. Les adversaires de la République tels que vous l’emporteront-ils ?

 

PIERRE -MARIE MURAZ il y a 4 semaines

le peuple : il suffit de suivre le résultats des différentes enquêtes pour savoir ce qu’il pense en matière d’immigration ..la majorité des Français dit que l’Islam et l’immigration posent des problèmes à la République ! vous n’êtes pas plus le peuple que la République ! les Gilets jaunes ne sont ni l’un , ni l’autre .

 

Question qui fâche il y a 4 semaines

@Sebastiàn : La laïcité et l’immigration sont d’éminentes questions sociales et sociétales – absolument déterminantes pour l’avenir de la Nation (bien davantage que l’ISF, qui peut réapparaître d’un simple claquement de doigt, si nécessaire) – et sur lesquelles “le peuple” exige aujourd’hui d’être décisionnaire. Craignez-vous ses réponses ? Et que prétendez-vous connaitre de la République, au-delà des biais idéologiques que vous imaginez imposer ?

 

SEBASTIÁN NOWENSTEIN il y a 4 semaines

Oui, “question qui fâche”, je crains la réponse d’un “peuple” devant lequel des élites désorientées et un président en panne agitent le chiffon de l’étranger. Oui, je crains la réaction d’un peuple qui peut dériver vers des comportements primaires. Et oui, on a besoin plus que jamais, ici et ailleurs, de rappeler les principes de base de la République, qui permettent le débat sur l’équité fiscale, mais qui interdisent qu’on sonne l’hallali sur l’étranger pour éviter la question sociale.

 

Question qui fâche il y a 4 semaines

@Sebastiàn Nowenstein : L’« étranger », quand il prétend importer et entretenir son idéologie contre-progressiste, sexiste, conquérante et totalitaire, agite son chiffon très bien tout seul, il en a même fait un véritable uniforme dans certains quartiers. Moins élégant que celui dessiné par Hugo Boss dans les années trente, mais tout aussi significatif.

 

SEBASTIÁN NOWENSTEIN il y a 4 semaines

Mes élèves viennent de me quitter et j’ai deux minutes pour vous répondre avant d’aller prendre mon train. Mes élèves,”étrangers”, sans doute, selon vos critères, n’agitent aucun chiffon, ils sont gentils et souriants, un peu turbulents parfois. Ils s’efforcent de comprendre la différence entre “ser’ et “estar”, comme vous peut-être, il y a quelques années. Je ne vois pas de raison de leur imputer une quelconque idéologie totalitaire. Vraiment pas. Il me désole, pour nous tous que vousle fassiez

 

PIERRE -MARIE MURAZ il y a 3 semaines

SEBASTIÁN NOWENSTEIN … tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil !

 

PIERRE -MARIE MURAZ il y a 3 semaines

SEBASTIÁN NOWENSTEIN … tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil !

 

Categories: Non classé

Leave a Reply