Bonjour à tous,

Je viens d’être interpellé à l’instant par quelques collègues au sujet de la minute de silence que nous avons reçu instruction d’observer.

Quelques remarques à titre personnel :

  1. La liberté de conscience est reconnue à chacun dans la communauté éducative, enseignants et élèves.
  2. La liberté de conscience interdit de contraindre quiconque à rendre hommage à un homme politique.
  3. Tout acte administratif doit avoir une base légale.
  4. Le mail que nous avons reçu en semble dépourvu.
  5. La Circulaire du 26 septembre 2019 relative à la journée de deuil national à la suite du décès de M. Jacques CHIRAC, ancien Président de la République permet aux fonctionnaires qui le souhaitent de rendre hommage à l’ancien président, mais ne contraint ni les élèves, ni nous-mêmes, à y prendre part.
  6. Dans ces conditions, on est en droit de s’interroger sur la légalité de l’injonction que nous avons reçue.
  7. Si des sanctions venaient à être prises à l’encontre d’élèves refusant de participer sans trouble à l’hommage rendu à J. Chirac, celles-ci pourraient constituer un abus d’autorité car punissant une désobéissance à une injonction probablement illégale.

Bonne après-midi,

Sebastián.

Le lun. 30 sept. 2019 à 08:27, Courrier Officiel – Lycée

Mesdames, Messieurs,

A la suite du décès de Jacques Chirac, ancien Président de la République, le chef de l’Etat a décidé de faire du lundi 30 septembre 2019, une journée de deuil national.

Une circulaire du Premier ministre, publiée au journal officiel, précise que l’ensemble des drapeaux devront être mis en berne dans les administrations. Cela concerne au premier chef les rectorats et les DSDEN ainsi que l’ensemble des écoles, collèges et lycées.

Selon les modalités qu’il vous appartiendra de fixer, vous veillerez à organiser à 15 heures un moment de recueillement permettant aux agents des services publics relevant de votre autorité ou placés sous votre tutelle de s’associer à ce deuil national.

Les professeurs ainsi que leurs élèves participeront à ce moment de recueillement.

Les professeurs qui le souhaitent pourront également consacrer un des cours de cette journée à l’évocation de la mémoire de l’ancien chef de l’État. Des ressources seront disponibles sur le site Eduscol.

Je vous remercie pour votre mobilisation pour assurer la meilleure organisation.
 

Herve TEIRLYNCK
Directeur de cabinet

Voir aussi https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/mort-de-jacques-chirac-jean-michel-blanquer-confirme-une-minute-de-silence-dans-les-ecoles-et-des-outils-pedagogiques-pour-evoquer-l-ancien-president-1190181.html

Categories: Non classé

1 Comment

Lettre par la voie hiérarchique au ministre Blanquer. Ceux qui dénoncent le racisme et ceux qui s’en rendent coupables. Une demande de clarification. · 22 November 2019 at 11 h 18 min

[…] Imposer une minute d’hommage à J. Chirac dans nos lycées. Quelques commentaires. […]

Leave a Reply