Monsieur,

Enseignant dans le secondaire, j’enquête sur l’affaire Sandoval, du nom de cet ancien policier argentin que la France vient d’extrader vers son pays d’origine, où il est poursuivi pour crimes contre l’humanité.

Dans le cadre de cette enquête, je cherche à comprendre comment monsieur Sandoval est parvenu à s’introduire dans le monde de l’intelligence économique, où vous avez eu l’occasion de le côtoyer.

Je note qu’en 2011, alors que les activités de monsieur Sandoval ont été révélées dans la presse1 (il est aujourd’hui soupçonné dans 500 cas de disparitions forcées en Argentine) et alors que ses activités de conseiller politique des AUC l’ont été aussi2 (les AUC sont l’un des pires groupes terroristes d’Amérique latine, responsable de 150.000 morts et de 80 % des assassinats de civils du conflit colombien), vous le citiez3 en des termes flatteurs dans un ouvrage écrit à l’intention des candidats aux concours des grandes écoles afin de les aider dans leur préparation.

Monsieur Sandoval était à l’époque, il l’est toujours, du reste, présumé innocent. Mais les faits reprochés sont d’une indépassable gravité. Dans ces conditions, la mention de son nom, nullement indispensable à votre ouvrage, semble relever d’une forme d’urbanité ou de déférence qui ne manque pas d’interpeller et interroger. Citeriez-vous encore monsieur Sandoval ? Regrettez-vous de l’avoir cité ?

Vous avez exercé des responsabilités éminentes au sein du ministère de la défense4. Votre fréquentation de monsieur Sandoval5 était-elle connue de votre hiérarchie ? Pensez-vous que la proximité de monsieur Sandoval avec les milieux du renseignement économique et du renseignement tout court ait été problématique ou, au contraire, l’estimez-vous normale et naturelle ?

Aviez-vous connaissance des activités de monsieur Sandoval lorsque vous avez publié votre livre ? Avez-vous évoqué avec lui ses activités de conseiller politique d’une organisation terroriste ou d’agent de la dictature argentine ? Quand avez-vous fait la connaissance de monsieur Sandoval et à quand remontent vos derniers contacts avec lui ? La lecture du blog de monsieur Sandoval6 donne une impression immédiate de médiocrité. Considérez-vous que monsieur Sandoval ait été un expert en intelligence économique ? Pouvez-vous citer un travail de monsieur Sandoval que vous considéreriez être un exemple acceptable de ce que produit l’intelligence économique ? Pouvez-vous citer des noms d’entreprises que monsieur Sandoval aurait conseillées ?

Je publie cette lettre à l’adresse http://sebastiannowenstein.org/2019/12/29/affaire-sandoval-lettre-a-m-paillard/

J’y publierai également votre réponse, si elle me parvient. Je ne doute pas qu’elle sera de nature à nous éclairer sur l’étonnant parcours français de monsieur Sandoval.

Je vous prie de croire, monsieur, en l’expression de mes salutations respectueuses.

Sebastián Nowenstein,

professeur agrégé

1Voir https://www.pagina12.com.ar/diario/elpais/1-100805-2008-03-16.html

2Voir https://www.monde-diplomatique.fr/2007/05/MAZURE/14697

3 Je tiens également à citer, en dehors, bien évidemment d’Alain Juillet, l’action infatigable de quelques responsables français pour la connaissance de l’intelligence économique ou stratégique (le sujet est le même, mais la terminologie diffère parfois) comme Philippe Clerc, directeur de l’intelligence économique de l’Association des Chambres françaises de Commerce et d’Industrie, Mario Sandoval, vice-président de l’AIFIE, ou le professeur Henri Dou, enseignant à l’université d’Aix-Marseille, dirigent d’Atelis, cabinet qui oeuvre pour la diffusion de méthodes française d’analyse stratégique à travers le monde, en particulier dans les pays émergents. Les liens ainsi créés permettent de construire des réseaux et, avec un peu d’espoir, de favoriser nos entreprises dans la compétition économique et internationale. Christophe-Alexandre Paillard, Les nouvelles guerres économiques: Concours grandes écoles, ENA, IEP, Concours administratifs, Formation en entreprises, Ed. Ophyris, 2011, p. 596.

4Voir http://www.cnrs.fr/fr/personne/christophe-alexandre-paillard

5Vous avez effectué une mission au Chili en la compagnie de monsieur Sandoval et de quelques spécialistes éminents en intelligence économique : http://s244543015.onlinehome.fr/ciworldwide/?p=92#xd_co_f=OTNhNjJiMWItMmE1Yy00NTZiLTljYWUtMTUzYzgzZWFlZDdk~

6Voir http://prospections.blogspot.com/

Catégories : Non classé