Manuel Valls. La fraternité.

Voir aussi : http://sebastiannowenstein.blog.lemonde.fr/2016/08/30/lettre-au-premier-ministre-laffaire-daoud/     Manuel Valls est inquiet pour Kamel Daoud. Il le dit sur Facebook le 2 mars 2016 : Abandonner cet écrivain à son sort, ce serait nous abandonner nous-mêmes. C’est pourquoi il est nécessaire, impérieux, et urgent, comme beaucoup l’ont fait ces derniers jours, de Lire la suite…